[ Test ] Wolfenstein : Youngblood

Wolfenstein-Youngblood-Will-Include-Microtransactions-Pre-Order-Bonuses-Revealed.jpg

YoungBlood est le stand Alone de Wolfenstein The new Colossus. Même si le gameplay reste du FPS très bourrin, ce dernier a quelques nouveautés qui à mes yeux affaiblissent le jeu et je vais vous expliquer pourquoi dans mon test.

WF.jpg

On va directement aborder le point du gameplay, c’est toujours aussi jouissif de dégommer du Nazi. Le jeu est rapide, fluide, le moteur tourne bien. Petite nouveauté concernant le level-design étant donné que les petits français de chez Arkham studios sont venus donner un coup de main à MachineGames. Et on reconnait bien le style des développeurs français, le jeu à ce petit coté Dishonored, en gagnant de la verticalité. De plus, un gros coté RPG vient se rajouter au jeu, une idée qui vient surement des développeurs Lyonnais. Donc en plus, de tirer dans le tas, vous avez divers facultés, comme la possibilité de faire un saut immense qui vous permettra d’atteindre des balcons d’immeubles ou autre mais aussi la possibilité de vous rendre invisible un court instant. Puis grosse nouveauté du titre, c’est la possibilité de jouer à deux, ce qui pour ma part m’a réellement dérangé. On peut certes jouer avec un ami sans forcément qu’il achète le jeu. D’ailleurs cette idée est remarquable et très intelligente. Mais le gros soucis de ce mode, c’est soit vous vous retrouvez avec l’IA et qui est vraiment un calvaire, soit vous vous retrouvez avec une personne avec un niveau en dessous du votre. Et oui, outre l’arbre de compétences, votre héros grimpera en niveau et les ennemis ont aussi des niveaux. Ce qui vous forcera à refaire et refaire plusieurs fois, les missions secondaires pour avoir le bon niveau pour continuer le scénario et personnellement, ça, ça m’a réellement saoulé.

row-wolfenstein-youngblood-victoryblvd-1080p.png

Maintenant je vais parler de la narration et là c’est le néant, franchement à par deux ou trois scènes cinématiques, on a rien. Pourtant il y avait clairement matière à offrir une porte pour un troisième épisode mais non, les développeurs, on juste décidé de faire un jeu basique en offrant un mode multi. L’histoire se passe à Paris et personnellement j’aurai apprécié pouvoir reconnaitre des quartiers ou autres en mélangeant la beauté de notre Capitale et le coté très politique du Nazisme.

wolfenstein-youngblood-5cf8d398a423c.jpg

Pour conclure, étant un vrai fan de la série, cet épisode est clairement une déception. Pourtant l’idée de base était vraiment intéressante mais pour un final pas très glorieux. Après le jeu est à faire, surtout avec son mode deux joueurs intitulé Buddy Pass, qui permet d’inviter directement dans sa partie un ami n’ayant pas le titre, une riche idée plutôt rare donc clairement à souligner. Mais ne vous attendez pas à des indices pour un épisode 3 iconique, il y en a vraiment pas.

dims.jpg

Les plus :

  • Le Buddy Pass
  • Les Gunfights jouissifs
  • La verticalité des niveaux

Les moins :

  • Le coté RPG trop présent
  • Répétitif
  • Quelques bugs de son
  • Map peu lisible
  • L’IA de notre sœur dans les chaussettes
  • Le néant du scénario

Sans titre 14545

 

Publicités

Publié le août 7, 2019, dans Tests, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. J’ai eu l’occasion de m’amuser à certains des opus de la franchise Wolfenstein. Ils sont très intéressants. Du coup, j’ai bien envie d’acquérir l’épisode Youngblood. Ce qui m’intrigue le plus, c’est que j’ai la possibilité de jouer avec un ami qui ne possède pas le titre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :