[ Test ] Death Stranding

Résultat de recherche d'images pour

C’est le fameux grand moment que vous attendez tous, mon test de Death Stranding. Un des jeux les plus attendus de cette génération mais aussi le plus clivant. Personnellement, j’ai aimé Death Stranding, pourquoi ai-je aimé le dernier bébé de Mr Hideo Kojima? Je vous explique tout ça dans la suite de mon test.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour commencer, je vais définir ce qu’est le « Death Stranding ». C’est un phénomène qui a pour but de rétablir l’ordre dans le cosmos, en soit corriger l’erreur en anéantissant toute forme de vie. Il y eu quatre Death stranding ( l’extinction des dinosaures notamment ) quand le jeu commence, le 5ème a eu lieu et le but du personnage principal du jeu sera d’éviter le 6ème qui vise l’extinction complète de la vie sur Terre.  Je vais vous résumer le scénario en essayant d’éviter tout spoile, ce qui n’est vraiment pas facile pour un jeu centré radicalement sur son histoire. Le jeu se passe dans un futur proche où un événement appelé le Death Stranding a provoqué une ouverture en deux mondes. Les gens morts peuvent revenir de la Grève dans notre monde. Cependant, ils reviennent dans leur propre corps nécrosé et se changent en entité, ni totalement mort ni totalement vivant et on les appelle les échoués. Les humains incinèrent les corps pour empêcher l’âme d’y revenir ainsi cette dernière se trouvant dans la grève ne peut guère revenir dans son corps et passe donc dans le royaume des morts. Comme ça, ça semble ultra mega super compliqué, je dois l’avouer mais dans le jeu c’est tout à fait compréhensible, pas forcément dès le départ du titre car on vous balance tellement d’informations à la gueule qu’on comprend rien mais en avançant dans l’histoire et jusqu’à la dernière seconde du jeu tout devient claire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre héros s’appelle Sam Porter Bridge, il est le fils de la dernière Présidente des États-Unis et il a une sœur appelé Amélie. Après le Death Stranding, il est devenu un livreur indépendant et il ne croit plus trop en l’humanité étant donné qu’il a perdu sa femme enceinte. Dès le début du jeu, Sam se voit invité à venir au chevet de la Présidente très malade. Cette dernière meurt et Mister Porter Bridge se voit confier la mission de réunifier les USA et sauver sa sœur des mains des terroristes. Même s’il n’a jamais été pro-USA, il accepte la mission et surtout par amour pour sa sœur, il décide de se mettre en route. Il ne sera pas seul pendant son aventure, il sera accompagné d’un bébé brouillard, surnommé BB dans le jeu puis par la suite appelé Lou par Sam, le nom qu’il voulait donner à son enfant. Ce bébé sert à détecter les échoués sans lui, il est impossible de les apercevoir. Vous vous doutez bien, chaque jeu vidéo de Mr Kojima a son grand méchant et ici, c’est Higgs qui cherche également Amélie pour activer le Death Stranding final est anéantir le monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pendant tout le jeu, vous aurez des livraisons à faire, soit donné par le Directeur ( le garde du corps de la Présidente ) soit par divers PNJ. Vous devez lier contact avec tous les PNJ du jeu car ce sont les seuls survivants du dernier Death Stranding et ils vivent tous sous Terre. C’est la seule façon de réunifier les États Unis. Je dois vous avouer que je comprends que beaucoup aient lâché la manette, c’est claire que ce n’est pas un titre à mettre dans n’importe quelles mains. C’est vraiment une expérience unique, où le gameplay est assez particulier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parlons du gameplay, oubliez Metal Gear Solid car celui de Death Stranding est complètement différent. Déjà vous n’êtes pas un espion super entrainé, vous êtes un livreur, donc un bras cassé… Vous portez des colis, vous vous cassez la gueule tous les deux mètres et puis c’est tout. Pour évitez ça, vous devez maintenir les touches L2 ou R2 voir même les deux en même temps pour garder votre équilibre. Oui car Sam, c’est musclor, le gars peut porter des kilos et des kilos sur son dos, le pauvre à 45ans, il va avoir une belle hernie. Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous débloquerez des objets que les PNJ auront créé, des jambes robotiques qui vous aideront à rester stable et avancer plus vite voir même faire des sauts de 3m, de meilleures chaussures, des gants, un casque etc. En gros le but du jeu, c’est de partir d’un point A pour arriver à un point B, de repartir du point B en direction de C et de C pour repartir au point A et ça c’est 95% du jeu. Le but étant de recevoir une livraison, planifier son itinéraire avec la carte et préparer son matériel pour la route. Rien de très compliqué sur le papier mais en jeu, c’est une autre histoire. Un conseil, préparez-vous bien car la route ne sera pas toujours une partie de plaisir. De plus, outre le chemin que ce soit, l’eau, la terre, la neige, vous devrez faire face aux échoués qui seront détectable grâce à votre BB mais aussi grâce au Dooms ( maladie qu’ont les survivants du Death Stranding en extérieur ) et qui vous inviteront à être discret et à boucher votre respiration pour les éviter. Les échoués ne viennent pas seuls, il viennent avec une pluie qui augmente la rapidité de vieillissement des êtres tout comme de votre matériel et aussi des colis que vous transporterez. En plus de la pluie, les échoués essayeront de vous attraper en vous ralentissant avec une sorte de liquide noir épais. Si vous vous faites carrément attraper, vous arriverez dans la gréve et vous devrez affronter une sorte de Boss. Pour battre ces ennemis, Sam utilisera des grenades et autres armes conçues avec son sang. D’ailleurs, j’ai trouvé que les Boss faisaient très film de Godzilla, immenses, imposants et très monstrueux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour récupérer votre sang, vous devrez vous reposer dans votre salle de repos personnelle que vous pourrez trouver dans divers bâtiments de Bridges. Dans ce lieu, il sera possible de faire vos besoins mais aussi de prendre une douche. Mais aussi de customiser votre sac de voyage, quelques accessoires ( lunettes, casquette ) mais aussi vos véhicules. Mais je vais être claire, ne criez pas victoire car j’ai mentionné des véhicules, vous les utiliserez mais vraiment rarement car la carte n’est réellement pas conçue pour se balader en moto ou en camionnette. Même s’il est possible de créer des routes, ce que je trouve un peu con étant donné que ça gâche un peu la difficulté du jeu. D’ailleurs, je vais vous parlez du système multijoueur assez particulier du titre. Kojima dans divers interviews avant la sortie du jeu avait mentionné qu’on serait tous connectés entre joueurs et c’est le cas, même si je pense qu’on est dans des sortes de rooms d’une dizaine de joueurs sur un serveur pour éviter que la map devienne un gros bordel. Toutes structures que vous allez concevoir, seront visibles pour les autres joueurs, si vous oubliez votre véhicule quelque part, quelqu’un pourra la récupérer et ça même avec vos colis. Il y a une connexion entre les joueurs qui permet une entraide totale. Et c’est vraiment plaisant quand vous tombez sur une échelle alors que vous n’en avez plus dans votre sac, hop vous utilisez l’échelle laissée par quelqu’un d’autre et pour le remercier vous lui balancer des likes. Oui car il y a un système de likes qui permet de montrer notre gratitude entre joueurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Graphiquement, Kojima productions ont eu la chance de pouvoir travailler avec une version plus avancée du moteur du jeu Horizon Zero Dawn. Ce dernier était déjà solide graphiquement alors je ne vais pas crier à la claque graphique pour Death Stranding mais c’est très jolie et parfois même proche du photoréalisme. Le seul soucis, c’est les animations de Sam Porter mais ce problème existait déjà dans Metal Gear Solid V. Étrangement quand notre héros tombe, c’est un mélange entre la réalité et le cartoonesque. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, j’ai trouvé ça étrange sa façon de chuter. A coté de ça, tout est parfait, les détails sont dingues, ce n’est pas une claque comme pour Red dead Redemption 2, en même temps le moteur n’est pas le même, Kojima n’a pas eu huit ans pour faire son jeu mais c’est quand même du bon boulot. Et la motion capture des visages, que dire sur ça, elle est parfaite mais vraiment. En même temps avec le budget que Sony a dû mettre pour que Kojima puisse faire joujou avec ses acteurs préférés, fallait bien qu’ils soient superbement modélisés dans le jeu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour conclure, le jeu est très clivant, soit on l’adore, soit on le déteste. Mais s’il vous plait essayez le avant de critiquer et d’écouter ceux qui n’ont pas apprécié. Ce n’est pas un jeu d’action, même s’il y a certaines phases de TPS, c’est proche d’un jeu d’aventure mais même si je ne sais pas trop lui coller d’étiquette, ce que je suis sûr, c’est que c’est une vraie expérience et elle va me marquer à vie.                                                                              Et je vais conclure ce test en faisant mon intello en citant Freud : » l’individu était persuadé de sa propre immortalité, il vit comme si il n’allait jamais mourir sauf qu’il va mourir. « Les gens qui termineront le jeu comprendront cette phrase, s’ils ont compris le message de Death Stranding.

Screen Shot 11-25-19 at 02.40 PM 005Screen Shot 11-25-19 at 02.49 PM 005Screen Shot 11-25-19 at 02.49 PM 004

Les plus :

  • Une Direction Artistique aux petits oignons
  • Une vision nouvelle de l’Open-World
  • Une mise en scène parfaite
  • Un scénario made in Kojima
  • Un casting Hollywoodien
  • Une expérience qui a du culot
  • Un gameplay original
  • Des moments marquants
  • Le coté entraide entre joueurs
  • La soundtrack touche les étoiles

Les moins :

  • Les combats simplistes
  • Des menus légèrement dans les fraises
  • Des animations parfois étranges
  • La conduite des véhicules pas top

ffxv

 

 

 

 

Publié le novembre 25, 2019, dans Tests, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :