[ Test ] Metro Exodus

raw.jpg

On retrouve enfin notre cher Artyom rêvant de liberté et qui est persuadé qu’il existe encore d’autres survivants sur Terre. Cette fois-ci, notre héros va pouvoir parcourir la Russie de l’extérieur et découvrir que oui, il reste encore pas mal de gens vivants, des bons comme des mauvais.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Graphiquement, le jeu est clairement loin d’être aussi beau que pour son trailer de 2017, mais il reste vraiment un des plus beaux FPS actuels. Les animations sont réussies, mais on est loin des animations si vivantes de l’E3 de 2017. Qui dit balade à l’extérieur, dit forcément monde ouvert et là, le jeu se découpe en plusieurs zones sous différentes saisons. ce qui différencie clairement chaque MAP. Petit soucis, c’est qu’en hiver, il n’y a pas les traces de pas dans la neige. En 2019, c’est tout de même assez osé de sortir un jeu avec ce manque. C’est pareil, dans le désert, je ne vous invite pas à chercher vos traces de pas car elles sont clairement invisibles. La modélisation des armes est parfaite et dans ce genre de jeu, c’est un point à souligner. Je vais conclure sur les graphismes en parlant de la modélisation des visages, qui est vraiment dépassée. Les animations faciales sont sans âme. Parfois l’intensité de la voix est clairement en adéquation avec l’expression des visages.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concernant le gameplay, c’est du classique. On voit que les développeurs n’ont pas regardé ce qui se faisait chez le voisin. Un FPS en 2019, sans la possibilité de glisser, c’est quand même très rare. Et par moment, la glissade manque cruellement. Combien de fois, je me suis dit, je vais courir, glisser pour me cacher pour ne pas me faire voir par les ennemis mais c’est impossible. Ici, on a un FPS avec une touche pour tirer, une pour recharger, pour avancer et une pour actionner une animation qui tue un ennemi d’un coup. Donc concernant un renouveau du gameplay pour ce genre, on passera. Après il y a des choses plutôt cools, comme la possibilité de s’accrocher à un câble pour descendre plus vite, conduire certains véhicules mais ça reste clairement du déjà vu. Au final, le gameplay se voit modifier grâce aux armes qui ont une vraie patate. La customisation des armes est folle, on peut commencer par un simple pistolet, le modifier et le truc fini par faire autant de dégâts qu’un fusil à pompe, c’est un truc de malade. Après on passe vraiment son temps à ramasser du loots, que ce soit pour nettoyer les armes car oui, il faut prendre soin de ces dernières ou alors pour avoir de quoi modifier des armes, concevoir de la vie et des balles.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malgré, un monde ouvert magnifique avec un bestiaire de qualité, le jeu reste clairement dans la même ligné que ses prédécesseurs. Mais l’espace bien plus vaste offre tout de même une liberté de jeu plus grande et un level-design plus sympathique et qui permet divers options pour arriver à ses fins lors d’un affrontement. Metro Exodus devient tout de même le meilleur titre se passant dans un monde post-apocalyptique. Grâce à sa réalisation, à ses passages dans des endroits sombres dignes des meilleurs lieux pour pratiquer l’UBEX et ses changements de saisons à travers les différentes zones du jeu. Le jeu boucle très bien la trilogie et pour les fans de jeux à la première personne et surtout à ceux qui sont fanatiques de la série, je ne peux que vous inviter à vous jeter dessus.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les plus :

  • La trilogie est bouclée
  • Joli
  • VF intégrale
  • Parfois très stressant
  • Scénario mature
  • Un bestiaire de qualité
  • La diversité des environnements
  • La perfection des armes
  • Deux fins différentes

Les moins :

  • Downgrade par rapport aux trailers de l’E3 2017
  • Quelques micros baisses de framerate
  • Que 30FPS sur console
  • Les ennemis sont parfois presbytes
  • Pas de traces au sol
  • Modélisation des visages sans âmes
  • Un gameplay tellement à l’ancienne
  • Des soucis de colissions
  • Des temps de chargement trop longs
  • Destination parfois mal indiquée
  • Le héros est muet comme une carpe

note-dbxv2

À propos de Vincent Vielo

Gros Connard depuis 1989, Gameur depuis 1993, Branleur depuis 1999, Glandeur depuis toujours. Follow-me : @VincentVielo

Publié le février 21, 2019, dans Tests, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. « Metro Exodus » est pour moi, le meilleur opus de la trilogie. L’histoire est beaucoup plus intéressante et l’intrigue est captivante. Il y a eu des améliorations depuis « Metro : Last Light ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :