[ Test ] God Of War

5a3fd63772c12

Avec le manque de 4 à la fin du titre, pendant le trailer de l’E3, on pouvait penser que les développeurs avaient décidés de rebooter intégralement leur licence. Et nous nous sommes bien tous trompés car ce GOD OF WAR est bien la suite de l’épisode 3. Pourtant on avait laissé notre cher Kratos baignant dans le sang ce qui aurait pu donner fin au personnage de la première trilogie. Surtout que l’univers change complètement, on passe de la mythologie Grec à celle Nordique. Le monde change peut être, mais la férocité de Kratos est toujours bien présente.

Screen Shot 05-03-18 at 07.09 PM

Question scénario, on retrouve Kratos sur les terres de Midgard accompagné de son fils Atreus. Oui, j’ai bien écris de son fils, notre héro qui avait tué femme et enfant dans le passé se retrouve père mais toujours veuf. Une nouvelle fois, il perd sa femme, deuxième grand amour de sa vie qu’il voit mourir, le pauvre n’est pas fait pour l’Amour. L’histoire tourne donc sur le fait que Kratos et son fils avaient promis à la défainte de disperser ses cendres du haut de la plus grande montagne de ce monde Nordique. Mais bien-entendu le voyage ne sera pas de tout repos. Pendant ce périple, Kratos enseignera petit à petit à son fils comment devenir un homme, que ce soit par la chasse, le combat et surtout la maitrise de soi. Sur le chemin, vous rencontrerez divers PNJ qui offriront de l’humour et de l’importance au scénario. Ces PNJ, soit feront partis réellement de l’histoire ou serviront simplement pour améliorer vos armes et armures et placer une petite boutade par-ci par-là.

Screen Shot 05-03-18 at 07.08 PM 001

Concrètement le jeu est un semi monde-ouvert, on a un hub-central qui permettra d’ouvrir des portails sur d’autres zones. Mais ça ressemble plus à Metal Gear Solid V The Phantom Pain qu’à The Witcher ou Zelda Breath of the Wild. Les développeurs nous avaient promis un jeu en monde ouvert, c’est vraiment pas le cas. Le jeu n’est pas vraiment linéaire mais il est très fortement balisé. Le scénario ou même la route est en ligne droite et parfois même si c’est assez rare, tu pourras trouver un coffre caché, si tu as l’âme d’un aventurier. Après les différentes zones ont vraiment une direction artistique complètement différentes, elles sont reconnaissables très facilement. Et il y en a qui sont vraiment très jolies. De toute façon, le jeu est une claque graphique, c’est un monstre techniquement, le jeu est beau, fluide, rien à redire sur le moteur et surtout sur la direction artistique. Le changement de caméra m’avait rebuté pendant les premiers trailers, j’avais peur de perdre cette fluidité des combats et ce coté grand spectacle, mais pas du tout, c’est toujours aussi jouissif de casser des gueules. Puis la réalisation en plan séquence est tellement magnifique, jusqu’au bout, ça ne s’arrête pas, c’est du grand art.

Screen Shot 05-03-18 at 07.07 PM 001

Concernant le gameplay, nous avons que deux armes et une seule pendant une grande partie de l’aventure. La fameuse hache que l’on peut voir dans tous les trailers et elle se manie de façon magique. Elle se lance comme un boomerang, c’est d’une fluidité folle quand on la lance ou la rappelle et elle fait des massacres d’une cruauté visuelle à couper le souffle. En débloquant certains coups dans l’arbre de compétences, on pourra enchainer les combos dévastateurs et surtout en alternant, hache, poing et bouclier tout ça pour des enchainements magistraux. On aura quelques soucis de caméra où on perdra assez régulièrement l’ennemi pendant les combats car parfois le rythme est trop rapide. En appuyant sur carré, on pourra demander de l’aide à Atreus et sa maitrise de l’arc. Plus on avancera dans l’aventure, plus on pourra débloquer des pouvoirs pour notre fils et il sera réellement d’une aide cruciale pendant certains affrontements. Le loot a une grande part dans l’aventure, on en ramassera un peu partout, mais concrètement ça ne sert à rien d’avoir la meilleure armure pour finir le jeu. Parfois quand l’ennemi sera déboussolé, en appuyant sur R3, on aura une sorte de super coup, qui pourra soit faire perdre pas mal de vie à un ennemi, soit le tuer totalement avec une belle fin atroce à la Mortal Kombat. On aura toujours la fameuse rage qui permettra de retourner la cadence d’un affrontement et qui pourra vraiment vous sauvez.

Screen Shot 05-03-18 at 07.08 PM

Le gros soucis de ce God Of War, c’est la répétition du bestiaire.Alors certes on aura des monstres avec des facultés légèrement différentes mais le design reste le même. Les gros seront les mêmes mais de couleurs différentes et les plus petits pareils. Franchement la pauvreté du bestiaire est vraiment lassante. Et vous pouvez rêver pour voir des ennemis aussi gigantesques que dans le trois, je pense réellement que c’est dû à la camera vraiment proche Kratos qui ne permet pas d’avoir une vision globale des lieux. Mais sinon, le jeu offre une belle aventure, avec des changements de comportement d’Atreus plus cette dernière avancera. Une vraie complicité se créera petit à petit entre le père et le fils même si on est très loin de la relation si touchante de Joel et Ellie dans The last of us. Le méchant de l’aventure envoie à la retraite tous les pseudos grands méchants qu’Ubisoft essaie de créer dans ses Far Cry. Là Santa Monica Studio a réussi à créer un psychopathe des plus charismatiques que vous aurez le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises pour lui mettre votre poing en pleine face.

Screen Shot 05-03-18 at 07.06 PM

Pour conclure, les développeurs ont réussi à garder l’âme de la série God of war tout en la réinventant. Nouveau lieu, nouvelle camera, nouveau gameplay, nouvelle histoire, plein de nouveautés qui permettent de donner un coup neuf à cette si belle licence. Vivement la suite car j’ai eu l’impression que c’était plutôt une phase d’essais vers la nouveauté et j’ai le sentiment que les développeurs ont gardé pas mal de cartouches. En tout cas, que les fans de la série soient rassurés, on a un vrai God of war.

Screen Shot 05-03-18 at 07.06 PM 001

Les plus :

  • De toutes beautés
  • La fluidité parfaite
  • Baldur, le grand méchant
  • La barbe de Kratos
  • Le gameplay à la hache
  • Un plan séquence magnifique
  • Des PNJ drôles

Les moins :

  • La relation entre Kratos et Atreus déjà trop vu
  • Faux monde ouvert
  • La limite du bestiaire
  • Pas assez d’armes
  • Légèrement répétitif
  • On ramasse trop de choses pour rien
  • C’est dur de suivre l’ennemi

note-dbxv2

 

Publicités

À propos de vielo4k

Gros Connard depuis 1989, Gameur depuis 1993, Branleur depuis 1999, Glandeur depuis toujours. Follow-me : @VincentVielo

Publié le mai 3, 2018, dans Tests, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :