[TEST] Yaiba Ninja Gaiden Z sur PS3

Que vaut le spin-off de la célebre serie Ninja Gaiden ?

On connaissait Ryu Hayabusa dans les Ninja gaiden, voici un petit nouveau : Yaiba. Et autant le dire tout de suite Yaiba n’est pas vraiment un ami de ce dernier. Il devient un mi-homme, mi-robot après sa défaite cinglante contre Ryu Hayabusa et cherchera à se venger à tout prix, et pour couronner le tout, des zombies essayeront de lui barrer la route. Voici le scénario digne d’une série B.

Gameplay

Yaiba NGZ est un Beat’em all avec un caméra fixe (grand angle ou rapprochée) mais jamais libre, comment ,en 2014, peut-on encore sortir un jeu avec une camera fixe, surtout dans un beat’em all ?? On voit pas toujours où l’on se situe, ça devient vite le bordel et 9 fois sur 10, on comprend pas comment on meurt. Le jeu est d’une difficulté très élevé et surtout mal dosée. Ceux qui cherchent le challenge, limite frustrant, seront servis ! Le timing des contres est trop exigeant et il faut une demi-seconde pour le réussir. Les exécutions sont classes et bien violentes,  et certaines se terminent en QTE ,donc sympa ! La liberté est inexistante et vous progresserez dans un long couloir d’un point A à un poing B. Yaiba NGZ est d’une répétitivité accrue, mais bon on est dans un BeAll ,donc normal ! Les check-points sont trés mal situés et on devra recommencer des passages trés chauds plusieurs fois, pour atteindre le prochain.

Graphismes

Spike Unlimited a choisi le style cell-shading contrairement à la série Ninja Gaiden, pourquoi pas, le résultat reste correct, les couleurs flashys, comme un certain Killer is Dead, j’adhère ! Mais surtout ce choix a du être décidé pour réduire le temps de développement pour ne pas s’attarder sur des graphismes plus élevés. Yaiba est plutôt charismatique et antipathique, pour qu’on s’y attache. On ne va pas se mentir Yaiba NGZ nous offre le minimum syndicale au niveau des graphismes et ne fera pas souffrir votre PS3 ou votre Xbox360 !

Bande Son

Les thèmes collent aux situations et à l’univers complètement WTF. Mais ne resteront pas inoubliables. L’humour est largement présent dans les dialogues, parfois un peu lourd, mais rien de méchant. On aurait voulu avoir les voix japonaises pour plus de classe dans les dialogues !

Durée de vie

Elle est courte, mais la difficulté nous donne une fausse impression. Surtout sur le fait de recommencer à maintes fois le même passage et pourrait nous enduire à l’erreur. La replay-value est aussi nulle, on finira ou pas le jeu et on passera vite à autres chose. Il m’est apparu parfois beaucoup de lassitude et surtout le manque de fun. Mais je ne sais pourquoi, je voulais encore y jouer, lui laisser une, deux, trois chances pour me faire changer d’avis mais le fait a été mal codé et une mise à jour aurait été la bienvenue pour recalibrer la difficulté ! Les temps de chargement à chaque fail de 15 secondes sont vraiment lourds et durs à supporter !

Conclusion

Je l’attendais ce petit BeAll, qui je sais, n’allait pas révolutionner le genre mais je m’attendais à m’amuser, passer un bon moment. Ici ils sont rares les bons moments, la frustration, l’agacement seront vos compagnons. le jeu testera très souvent votre sang-froid et votre patience. C’est un jeu que je ne peut pas recommander ,surtout au prix fort. Attendez une bonne baisse de prix et si vous êtes un fou furieux de challenge élevé, ce jeu est pour vous, pour les autres, passez votre chemin, il y a rien à voir !

 

NOTE : 9/20

 

Publicités

Publié le avril 13, 2014, dans Tests, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :