[ Test ] Resident Evil 2 REMAKE

test-de-resident-evil-2-remake-bienvenue-a-racoon-city-9113.jpg

Pas besoin d’une grande présentation pour un des épisodes les plus emblématiques de cette grande série de jeux vidéo. Beaucoup ont stressé en entendant un hurlement de zombie à travers un couloir, beaucoup ont été choqué face au licker collé au plafond mais Resident Evil 2 en 2019 fait-il toujours aussi peur? Quelles sont les différences entre la version de 1998 et ce remake? Vous aurez les réponses en lisant ce test.

RE2_SS_env_00_GL_1528746126

Le jeu reprend exactement le même scénario que la version de 1998, en y ajoutant quelques petites choses en plus mais qui ne chambouleront clairement pas les habitués. Au départ, nous avons le choix entre Léon ou Claire, comme pour Resident Evil premier du nom. Le jeu sera un poil plus simple si vous prenez la fille, apparemment les japonais, ont encore du mal avec légalité des sexes. Quelques minis passages seront différents, si vous choisissez Léon ou Claire mais rien de titanesque. C’est surtout un gros point noir à mes yeux car je pensais que c’était une chose que les développeurs auraient pu modifier avec cette nouvelle version. On a vraiment l’impression de refaire le même jeu mais juste avec une skin différente du personnage. Après ça ne reste que du jeu vidéo, mais c’est tout de même incohérent de constater qu’on revit les mêmes choses avec des personnages différents. Par exemple, si Claire ouvre une porte, pourquoi dans le scénario avec Léon, cette porte est encore fermée? Ce n’est pas normal, vu qu’elle a été ouverte par Claire précédemment, mais quand on y repasse avec Léon quelqu’un a refermé la porte à clé. Je trouve ça donc réellement pas très logique.  Et ce genre de choses, vous le vivrez continuellement dans l’aventure. J’aurai vraiment apprécié vivre deux aventures vraiment parallèles et donc complètement différentes.

RE2_SS_ING_03_GL_1528746115.jpg

Pour cette nouvelle version du jeu, Capcom a préféré oublier la caméra fixe et décida d’utiliser une caméra à l’épaule, qui est arrivée dans la série depuis Resident Evil 4. Personnellement, je trouve que ce choix de caméra est une mauvaise idée, parce que la caméra à l’épaule facilite grandement le jeu et évite pas mal de frayeur, en sachant qu’on sait direct ce qu’on a devant nous. Dans Resident Evil Rebirth, qui était lui aussi un remake, la caméra fixe avait été gardé et ça nous créait vraiment de grandes frayeurs. On entendait le hurlement d’un zombie mais on ne savait jamais à quelle distance exacte, il était de nous. Après je peux comprendre, que pour la nouvelle génération, une caméra fixe aurait été un très mauvais choix étant donné qu’aujourd’hui, on aime bien tenir la main des joueurs. Outre la caméra, c’est les graphismes qui ont clairement eu une évolution et là, on ne peut dire que bravo à l’équipe de Capcom car faire tourner un jeu aussi beau, en 60FPS sur n’importe quelle machine, c’est vraiment une prouesse. Après les développeurs ont forcément dû faire des restrictions. On a aucune interaction avec le décors. Dans les bureaux du commissariat, t’as aucune chaise qui tombe, aucune vitre que tu peux briser en tirant dessus, c’est à mes yeux, trop générique. On a aussi des effets d’ombres étranges, baveuses que ce soit en extérieur avec la pluie ou en intérieur sur des surfaces brillantes. Après le moteur est le même que celui de Resident Evil 7 et on savait déjà qu’il maitrisait mal certaines choses comme aussi les effets de liquide, que vous pourrez voir dans le passage des égouts. Sinon à par les petits défauts que j’ai nommé, les effets de lumière sont magiques, les zombies sont de toutes beautés, les effets d’impacts de balles sont biens réalisées, c’est bien sanglant comme on aime.

RE2_SS_ING_02_GL_1528746116.jpg

Concernant le gameplay, on revient sur quelque chose d’ancien. Même si la caméra a changé, les personnages sont tout de même assez rigides. On n’a pas de touche d’esquive, on n’a pas la possibilité de donner un coup de poing, voir un coup de pied, on ne peut même pas écraser la tête d’un zombie à terre, c’est vraiment du TPS très limité. C’est tout de même étrange de se dire qu’on avait un gameplay plus poussé dans Resident Evil 4 voir même dans Resident Evil 6. Capcom a sûrement décidé de limiter les mouvements de nos héros pour augmenter le stresse et la peur du jeu. Mais parfois, c’est vraiment chiant, quand t’es face à l’armoire à glace intitulé Mr X et qu’il prend tout le couloir avec ses épaules, à par partir en arrière, t’as aucune solution, tu ne peux pas passer sur le coté sinon il t’envoie une patate de forain. Personnellement, en 2019, je trouve que Capcom aurait pu mieux faire, le gameplay rend ce remake, un peu faiblard. Après c’est tout de même un plaisir de tirer dans la jambe d’un zombie et que cette dernière s’arrache, même si bon devoir vider un chargeur pour réussir à abattre un mort-vivant, je trouve ça un poil illogique.

RE2_Claire_Oct8_screen6.jpg

Pour conclure, je dirais que c’est un bon remake, les fans seront heureux et la nouvelle génération encore plus. Mais c’est une nouvelle version qui a tout de même des défauts qui sont clairement parfois illogiques. Je ne comprends pas certains choix de Capcom, alors peut être que j’en attendais trop, peut être que je suis trop difficile ou peut être que je n’avais pas envie qu’on touche à mes souvenirs d’enfance que j’avais pour la version de 1998. Mais à coté de ça, faut avouer que Capcom revient en force dans l’horreur et ça, c’est un vrai plaisir.

GamesCom_Screen_Claire_003_1534760873.jpg

Les plus :

  • Très beau
  • 60FPS
  • Jolis effets de lumière
  • Le sound-design est extraordinaire
  • Un bon remake…

Les moins :

  • …mais un peu faiblard
  • Gameplay à l’ancienne
  • Des ombres et des reflets parfois étranges
  • Devoir payer pour les musiques originales
  • Mauvaise imbrication des scénarios
  • Les zombies un poil trop résistants

note-dbxv2

Publicités

À propos de vielo4k

Gros Connard depuis 1989, Gameur depuis 1993, Branleur depuis 1999, Glandeur depuis toujours. Follow-me : @VincentVielo

Publié le février 8, 2019, dans Tests, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Je comprends où tu veux en venir, mais je suis pas d’accord avec 2 points du test
    :
    -Gameplay à l’ancienne ? Bah c’est calqué sur celui qu’ils ont mis pour Resident Evil 7 (dont tu ne parles pas (volontairement ?)). Après oui pour certaines occasions, c’est chiant, mais c’est logique en soi : Leon n’est qu’un bleu et Claire une civile, les voir faire du Kung Fu n’auraient pas été logique du tout.
    Ensuite pour Mr X, ses coups sont esquivables, pas besoin d’avoir un gameplay « assisté » avec touche esquive (surtout que oui le but est de se sentir impuissant face à ce monstre qui débarque de nulle part et qui est plus collant qu’une horde de fan hystérique à un conxert de Pop :p Quel est son intérêt si on peut le marrave easy ?). Je trouve plus dur d’esquiver certains patterns complètement aléatoire des zombies que ceux de Mr X qui sont anticipables à souhait. (je fais les runs en hardcore là et Mr X est clairement le dernier de mes soucis)

    -Pour les scénarios oui c’est un problème pour les scénarios bis, mais perso je ne vois pas ce qui aurait pu être fait de « cohérent » avec cette logique à l’ancienne qui avait été établi de base : soit tu es full cohérent et dans ce cas toutes les portes sont ouvertes et les zombies tués donc le perso B n’a concrètement rien à faire de la partie et le run est bouclé en 25/30 minutes …. Soit tu l’es pas et ça donne ça… Après oui Capcom aurait pu faire partir le scénario B vers un autre point de la ville, sauf que ça n’aurait pas été plus cohérent (car il ne faut pas oublier que le scénario de Jill dans RE 3 se passe un jour avant RE2 pour une bonne partie de son aventure et qu’elle passe par le commissariat donc en gros on serait passé… bah aux mêmes endroits que Jill avec la même logique que ça implique si tu veux être cohérent)…
    Donc au final il n’y avait concrètement pas de solution satisfaisante réellement si ce n’est de sortir un game design totalement incohérent à nous sortir « oh c’est magique il y a une partie du commissariat/des égouts/du labo qu’on avait pas vu » ou bien alors de séparer les endroits en deux pour que chaque partie soit dédié à un personnage (ce qui aurait raccourci la durée de vie de chaque scenar).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :